Accueil > Il était une fois > Eglise Saint-Jacques-le-Majeur

L'église Saint-Jacques-le-Majeur

Patrimoine religeiux

La première mention de l'église Saint-Jacques-le-Majeur de Bidache date du XIV ème siècle. Elle est le lieu de sépulture des Gramont depuis la fin du XV ème. Au début du XVI, elle devient Collégiale et prend le nom de Saint Jacques lors du don d' une relique.

Élevée à partir de 1877, sur l’emplacement d’une ancienne collégiale dépendant de l’évêché de Dax, l’Église Saint-Jacques-le-Majeur fut achevée en 1890 et consacrée l’année suivante.

Construite en pierres de calcaire, sur un plan allongé, le vaste édifice à trois vaisseaux est coiffé d’une flèche polygonale et d’un toit à longs pans recouvert de tuiles plates.

A l’intérieur, sous des voûtes avec lambris de recouvrement du plus bel effet : petite statuaire, dont la statue du saint dédicataire, très beaux vitraux, dont un de Saint-Jacques, titulaire de l’église, extraordinaire et remarquable Chemin de Croix en quatorze tableaux, œuvre du peintre béarnais René-Marie Castaing, achevée après sa mort, par son frère, Jacques Castaing 

(inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1998).